Energies hydrauliques

Le département du Lot, appartenant géographiquement aux contreforts du massif central, bénéficie de reliefs interressants pour l'exploitation de l'énergie hydroélectrique. Les rivières du Lot, de la Dordogne, de la Cère et du Célé sont les principales sources de production d'électricité d'origine hydraulique du département. Des grosses centrales de Cajarc, Laval de Cère & Luzech (plus de 8 MW chacune) aux pico-centrales de particuliers passionés, 38 unités de production sont répertoriées, soit une puissance totale installée de 146 MW (source : OREMIP).

moulinvalentre.jpgLe lot a encore un potentiel de remise en service des installations hydrauliques importants : les cartes de Cassini (consultables à Quercy Energies) attestent du nombre important de moulins dans le Quercy

Le Quercy regorge en effet de nombreux cours d'eau jalonés de moulins dont les usages divers et variés (mouture du blé, des noix) ont été peu à peu abandonnés.
Ces ouvrages d'antan ne trouvent bien souvent plus qu'un usage d'habitation...Pour bon nombre d'entre eux, les installations se dégradent (détérioration des barrages, embouage des canaux d'amenés et de fuite...).

Tous les moulins ne sont pas reconvertibles à la production électrique : le propriétaires de l'ouvrage doit faire valoir un droit d'eau pour relancer l'exploitation. Ce titre est normalement transmis à chaque cession du bâtiment, mais beaucoup se sont perdus.
Puis un lot de démarches de déclarations et d'autorisations administratives est nécessaire pour valider le projet (liste des démarches disponible à Quercy Energies);

Exemple de réhabilitation (ci-dessous)

exemple pch.jpg

Le choix des installations techniques (la turbine, les démultiplications, la génératrice, l'installation électrique) seront guidées par deux données fondamentales :

  • la hauteur de chute, qui peut se mesurer, mais qui doit surtout être retrouvée sur le droit d'eau;
  • les débits du cours d'eau en fonction des saisons, qui pourront être mesurés et comparés aux données relevées sur des stations suivies par l'Agence de l'eau;

Les turbines le plus fréquemment rencontrées dans le Lot sont les turbines à réaction, dont la célèbre "Francis", adaptées aux faible chutes (cf illustration) ;

 

Turbines Francis pour faible chute et débits faibles à modérés