Erreur
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 66
Jeudi, 25 Octobre 2012 14:52

Par soucis écologique, l'Equateur renonce à exploiter une partie de son pétrole. Favori

Écrit par Sophie
Évaluez cet article
(0 votes)
Un hibou dans le parc national Yasuní, en Equateur, à la biodiversité exceptionnelle. Un hibou dans le parc national Yasuní, en Equateur, à la biodiversité exceptionnelle. Reuters

Extrait d'une interview du quotidien d'Yvonne Baki, ministre équatorienne en charge du projet Yasuni par le quotidien Libération:

"La France va-t-elle contribuer à l’un des projets écologiques internationaux les plus novateurs pour combattre le réchauffement climatique ? une question posée par le quotidien à la ministre équatorienne. Bloquée sous Nicolas Sarkozy, la contribution hexagonale au projet Yasuní-ITT,  lancée en 2007 par le président équatorien, Rafael Correa, a été relancée par Pascal Canfin dès son arrivée au ministère du Développement. Le projet Yasuní-ITT consiste à ne pas exploiter les champs de pétrole situés au cœur d’un parc naturel d’une exceptionnelle biodiversité. Le dossier est à l’étude au Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), explique Pascal Canfin, qui a annoncé une décision pour le premier trimestre 2013.

L’Equateur s’engage à laisser dans son sous-sol 850 millions de barils de pétrole brut, soit 20% des hydrocarbures du pays. Sont concernés trois gisements - Ishpingo, Tambococha, Tiputini - dans le parc national Yasuní, considéré comme l’épicentre de la biodiversité mondiale. En n’exploitant pas, on évite l’émission de 407 millions de tonnes de carbone dans l’atmosphère. On combat ainsi le réchauffement climatique et on préserve une zone de biodiversité unique au monde, dans laquelle vivent deux peuples indigènes en isolement volontaire - les Tagaeri et les Taromenane - et plusieurs milliers d’indiens Huaorani, Kichwa et Shuar. Yasuní-ITT a aussi une dimension pédagogique : le projet a modifié la discussion internationale sur la coresponsabilité pour la préservation des biens publics communs.

Un geste écologique qui n’est pas gratuit…

L’exploitation de ces gisements rapporterait 7,2 milliards de dollars [5,5 milliards d’euros, ndlr] sur treize ans (au prix du baril de 2007). L’Equateur renonce à 50% de ces recettes, mais demande à la communauté internationale d’abonder un fonds à hauteur de 3,6 milliards de dollars. Ces contributions serviront à la lutte contre la déforestation, aux énergies renouvelables, au développement social des peuples indigènes et à la recherche : un centre scientifique verra le jour en 2013-2014 pour explorer les ressources de la biosphère. Comme, par exemple, la capacité, récemment découverte, de certaines plantes à dissoudre le plastique ou l’utilisation d’amphibiens dans des médicaments contre le cancer.

Un fonds fiduciaire, administré par le Programme des Nations unies pour le développement [Pnud], a été créé en 2010. L’an dernier, les contributions ont atteint 100 millions de dollars [80 millions d’euros, le minimum fixé par Correa pour la poursuite du projet]. Les premiers des quatorze pays contributeurs ont été l’Italie (35 millions d’euros) et l’Espagne (6 millions), par remises de dettes publiques. L’Allemagne a donné 35 millions d’euros. Il y a aussi la Turquie, le Luxembourg, l’Australie, la Corée du Sud, le Japon, la Russie, le Chili, la Colombie, le Pérou… Depuis 2011, le fonds est aussi ouvert aux entreprises, comme Muji au Japon, et aux citoyens.

La France ne contribue toujours pas au fonds mais sept collectivités françaises soutiennent le projet, dont Rhône-Alpes, la Meurthe-et-Moselle, l’Ile-de-France…"

Pour aller plus loin, à écouter une émission de France culture consacrée à ce sujet :
http://www.franceculture.fr/

Dernière modification le Jeudi, 25 Octobre 2012 15:09
Sophie

Sophie

E-mail: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Accès Privé

Calendrier du BLOG

« Avril 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30