Erreur
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 66
Lundi, 19 Novembre 2012 12:52

La Banque Mondiale s'inquiète des changements climatiques à venir Favori

Écrit par Sophie
Évaluez cet article
(0 votes)
Le monde.fr Le monde.fr AP/FERNANDO BUSTAMANTE

Dans un rapport rendu public le 18 novembre à Washington et repris par le quotidien le Monde, la Banque Mondiale laisse planer ses inquiétudes quant à une hausse de la température du globe qu'elle estime de 4 °C dès 2060, bien au-delà du garde-fou posé par la communauté internationale.

"Un monde à +4 °C [...] déclencherait une cascade de changements cataclysmiques, dont des vagues de chaleur extrême, une chute des stocks alimentaires et une montée du niveau de la mer frappant des centaines de millions de personnes", résume la BM, ajoutant qu'il n'y avait "aucune certitude" que le globe puisse s'adapter à une telle situation. Ce scénario, le plus sombre envisagé dans le rapport, tranche avec l'engagement pris par la communauté internationale de contenir le réchauffement du globe à +2 °C par rapport à l'ère pré-industrielle.

UNE RESPONSABILITÉ "SANS ÉQUIVOQUE" DE L'HOMME

Listant les dangers qui menaceraient alors la planète (inondations, sécheresses, malnutrition...), l'institution prédit une aggravation des "pénuries d'eau" en Afrique de l'Est, au Moyen-Orient ou en Asie du Sud et un "rebond significatif" de la mortalité infantile en Afrique subsaharienne. "L'intensification prévue des événements climatiques extrêmes pourrait inverser les efforts pour réduire la pauvreté, particulièrement dans les pays en développement", résume le rapport, assurant que la planète serait encore "plus inégalitaire" qu'à l'heure actuelle.

Aucune région ne sera épargnée, prévient toutefois le rapport. Les récentes sécheresses ayant frappé les Etats-Unis ou l'Europe de l'Est pourraient se reproduire et l'Occident serait aussi confronté à l'afflux de populations fuyant les bouleversements climatiques. "Il faut faire baisser la température et seule une action internationale concertée et rapide peut y contribuer", clame la Banque mondiale, appelant à une utilisation plus "intelligente" de l'énergie et des ressources naturelles.

Extrait de l'article du monde publié lundi 19 novembre " La Banque mondiale redoute le cataclysme d'une hausse de 4 °C de la température"

Dernière modification le Lundi, 19 Novembre 2012 13:02
Sophie

Sophie

E-mail: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Accès Privé

Calendrier du BLOG

« Juin 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30